Management

Quelles sont les qualités d’un bon manager ?

Category
Catégorie :
Management
timer
Temps de lecture :
2
min
Mis à jour le:
2/5/22
Eva Sinnah

Eva Sinnah

Responsable Marketing

Quelles sont les caractéristiques d’un bon manager ? Même s’il existe autant de façons de manager que de managers, il existe tout de même des « softs skills » et outils intéressants à exploiter pour gérer efficacement une équipe. Voici 5 qualités essentielles que détient un bon manager.

L’empathie et l’intelligence émotionnelle

Gérer ses émotions et comprendre celles d’autrui n’est pas chose facile. Pourtant, il s’agit d’une qualité essentielle que doit détenir un bon manager pour se démarquer. Tout comme la capacité à maîtriser et comprendre ses propres émotions, faire preuve d’empathie est important pour identifier les besoins, craintes et aspirations des salariés. La mise en place d’un entretien individuel, par exemple, est un outil puissant et efficace permettant d’évaluer le niveau de bien-être (et les attentes des employés). La fiche entretien individuel ne doit donc pas être négligée. Préparée avec soin, elle rend ce moment d’échange bénéfique et agréable tant pour le salarié que pour le manager.

Fédérer les équipes en étant un bon communiquant

Après avoir réussi à instaurer une relation de confiance avec ses collaborateurs, il doit tout mettre en œuvre pour entretenir ce lien. La capacité à fédérer une équipe est une qualité indispensable pour être un bon manager : il s’agit pour lui de réussir à motiver et inspirer ses collaborateurs. Diffuser une bonne énergie et transmettre son savoir de manière pédagogique c’est la garantie d’avoir un collaborateur ou un salarié plus productif et motivé. 

Pour évaluer l’implication de ses collaborateurs et favoriser le dialogue, le manager doit profiter des entretiens professionnels.

Télécharger aussi : Gestion des entretiens professionnels : j’optimise mon temps en 5 étapes.  

On comprend alors l'importance de la mise en place d’une bonne gestion des entretiens professionnels, qui permettent un échange structuré et constructif entre manager et collaborateur. 

Mesurer l’efficacité de ses actions

Mesurer l’efficacité de ses actions passe par la construction d’un système de pilotage RH. Il s’agit notamment d’être capable d’analyser et de valoriser les données collectées en fonction des outils de pilotage de la fonction RH choisie. Selon le domaine d’activité, différents indicateurs de performance (appelé aussi KPI) peuvent être analysés. En voici quelques exemples :

  • indicateurs de la performance commerciale ;
  • indicateurs de la performance organisationnelle ;
  • indicateurs de gestion des RH ;
  • Indicateurs financiers.

Ces indicateurs clés sont très efficaces pour identifier les problématiques et les différentes options possibles. L’analyse de toutes ces données rend la prise de décision moins difficile pour le manager.

Savoir prendre des décisions

Être en mesure de prendre des décisions adéquates et rapides est nécessaire et implique aussi très certainement une confiance en soi à toute épreuve. Les indicateurs de performance d'une entreprise deviennent alors un outil intéressant et rassurant pour lui. Une bonne décision managériale requiert la capacité d’analyser les conséquences de chaque option présente, mais aussi pourquoi pas de consulter les collaborateurs pour obtenir d’autres avis ou un autre point de vue sur la situation.

Réussir à déléguer certaines tâches

L’objectif principal ici pour le manager, c’est de valoriser et renforcer la relation de confiance construite avec ses collaborateurs. Cela permet aussi de répartir la charge mentale et d’évaluer les compétences des employés avant de leur accorder une promotion ou encore de leur donner plus de responsabilités. L’avantage c’est qu’en déléguant certaines tâches, le manager se dégage du temps, il peut s’organiser différemment et donc se consacrer aux nombreuses et importantes autres tâches qui lui sont confiées.

Partager cet article 👇

Playful Linkedin Icon