Formations

RH : nos conseils pour financer les besoins de formation en entreprise

Category
Catégorie :
Formations
timer
Temps de lecture :
3
min
Mis à jour le:
6/4/22
Eva Sinnah

Eva Sinnah

Responsable Marketing

Pour rappel, dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, tous les employeurs sont concernés par l’obligation de former leurs salariés. 

L’objectif est d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail. Les modalités liées à cette réglementation sont expliquées à l’article L6321-1 du Code du travail. De plus, la formation est un levier pour augmenter l’engagement de vos collaborateurs et les remotiver. Pour cela, vous devez être à l’écoute de leurs besoins de formation. Enfin, face à la place importante que prend la formation au sein des entreprises, il faut établir un plan de financement.

Dans cet article, on vous livre tous nos conseils pour financer une partie des formations et alléger le budget alloué en interne.

Le FNE-Formation

Le FNE n’est pas nouveau, il a été mis en place pour les entreprises de moins de 250 salariés, travaillant dans des zones à risque (fort potentiel de chômage).

Depuis le 20 avril 2020, l’État a ouvert le FNE à un plus grand nombre d'entreprises pour les aider à maintenir les emplois. Avec 1 milliard d’euros prévus, nombreux sont les salariés ayant bénéficié de cette aide au financement des formations. Jusqu’à présent, le dispositif FNE-Formation recense 7 millions d’heures de formation.

En 2022, le Fonds National de l’Emploi est toujours d’actualité et a évolué !

La formation demandée ne doit pas dépasser 12 mois. Elle peut être réalisée en dehors du temps de travail avec l’accord du salarié. Pendant la formation, l’entreprise s’engage à maintenir le salarié dans l’emploi.

Les formations prisent en charges par le FNE

  • Parcours de formation
  • Bilan de compétences
  • VAE

Ce financement n’inclut pas les formations suivantes

  • Les formations eLearning non tutorées : les formations doivent être obligatoirement supervisées par un tuteur.
  • Le CPF : aucun cumul n’est possible avec le compte formation de votre salarié.
  • Les formations obligatoires : ce sont des formations qui doivent être prises en charge entièrement par l’entreprise. Cela ne rentre pas dans le cadre du FNE.

Le CPF

Le compte personnel de formation peut être utilisé dans le cadre d’une formation professionnelle en entreprise.

Il ressort comme le moyen le plus utilisé pour se former, mais les RH éprouvent de la réticence à inciter leurs collaborateurs à l'utiliser. 

Pour vous aider, la clé est de communiquer sur ce sujet ! Favoriser la communication autour du CPF vous aidera à engager vos collaborateurs à suivre des formations qui répondent à leurs besoins.

Voici nos conseils pour mieux inclure le CPF dans la politique d’entreprise

  • Communiquer via un catalogue de formations non obligatoires que vos collaborateurs peuvent faire en contractant leur CPF.
    Il faut que le salarié puisse voir l’intérêt pour lui, pour le motiver et qu’il puisse de lui-même être d’accord pour mobiliser son CPF.

  • Action de formation co-construite avec l'entreprise sur le temps de travail. Pour mobiliser le CPF de vos salariés, vous devez pouvoir leur accorder à vos salariés de se former sur le temps de travail sans que cela impacte leurs missions en cours.

  • Informer lors des entretiens professionnels et annuels : en parler lors des entretiens permet de connaître les ambitions du salarié et la formation qui lui conviendrait.

  • Accompagner les collaborateurs dans leurs projets professionnels au sein de l’entreprise.

L'OPCO

Les Opérateurs de Compétences (OPCO) ont la mission d’aider les entreprises et leurs salariés dans l’orientation et la formation professionnelle.

Concrètement, ils assurent trois missions :

  • Le financement de l’apprentissage au contrat, selon les accords établis par les branches professionnelles.
  • Un accompagnement dans vos démarches : mise en place de la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC), le financement et la gestion de la formation professionnelle des collaborateurs de l’entreprise.
  • S’assurer que tous les salariés des entreprises et surtout les TPE et PME, ont accès à la formation professionnelle.

Les entreprises de moins de 50 salariés 


Elles peuvent demander une prise en charge (partielle ou totale) des frais liés aux formations inscrites dans le plan de développement des compétences. Ce financement est réalisé sur les fonds mutualisés de la contribution légale à la formation.

Les actions de formation énoncées dans votre plan de développement des compétences doivent être conformes et répondre aux critères fixés par votre OPCO.


Les entreprises de plus de 50 salariés 


Elles peuvent demander une prise en charge des actions de formation dans le cadre d’un versement volontaire de leur part.

Nous vous recommandons vivement de vous rapprocher de votre OPCO pour être accompagné dans le financement des besoins de formation en entreprise. Pour connaître à quel OPCO est associé votre entreprise parmi les 11, il faut se référer à votre à la convention collective dont vous dépendez. Afin de faciliter votre recherche, le gouvernement a mis à disposition une liste qui regroupe les identifiants de la convention collective (IDCC) par OPCO. Retrouvez la liste des opérateurs de compétences (OPCO) sur le site du gouvernement.

En revanche, toutes entreprises même si elle ne dispose pas d’une convention collective de travail, elles appartiennent à un OPCO. Il faudra alors vous rapprocher auprès de l’OPCO le plus proche de votre domaine d’activité.

Partager cet article 👇

Playful Linkedin Icon